loader image

Alimentation Vivante

Art de vivre

Émotion & Respiration

Mouvement

Nature & Écologie

Accueil > Le Cahier > Alimentation vivante > Les bienfaits d’un séjour en cure jeûne

Les bienfaits d’un séjour en cure jeûne

} 06 décembre 2021
On entend de plus en plus parler des bienfaits du jeûne pour le corps et l’esprit. Découvrez les particularités de notre cure jeûne au Château du Launay.
chateau du launay_se ressourcer_nature

Tous les mammifères de la planète pratiquent le jeûne, absolument tous ! Cette pratique ancestrale est même inscrite dans leur hypothalamus. Nous autres, humains, “mammifères-humains”, aurions-nous oublié cette méthode d’autoguérison ?  Ce processus transmis et décrit dans toutes les religions existantes, revendiqué par notre cher Hippocrate, “quand le corps est chargé d’humeurs”, existe-t-il toujours dans nos sociétés du consumérisme et de l’abondance sans repos ? Oui ! Et heureusement.

bouillon cure jus cure jeûne

 

Sommaire :

Qu’est-ce que le jeûne ?

Comment se déroule-t-il ?

Pourquoi jeûne-t-on ?

Quels sont les inconvénients du jeûne ?

Comment accompagner un jeûne en cure-séjour ?

 

Qu’est-ce que le jeûne ?

Il faut savoir que notre corps supporte bien mieux la privation que l’excès, et que nous avons à gérer aujourd’hui des pathologies dites de civilisation, inhérentes aux excès. Le Dr.Lionel Courdon explique ainsi que :

“Pour la première fois dans un siècle, le nombre de maladies liées aux excès de nourriture est plus important que celui lié aux manques.”

Pourtant, nous pratiquons déjà tous le jeûne ! Oui, la nuit, lors de nos phases de sommeil, nous mettons notre organisme au repos, lui permettant ainsi de se régénérer, de réparer les tissus abîmés, les remplacer, nettoyer les toxines endogènes (issues du métabolisme naturel) et exogènes (venant de l’extérieur), et autres processus vitaux et fondamentaux, participants à un mieux-être global et complet. Un véritable moment de ressourcement !

Sommeil réparateur

Comment se déroule une cure jeûne ?

Comment puis-je être en forme et me régénérer si je n’apporte pas de nourriture à mon organisme ? Combien sommes-nous à avoir entendu “oh lala tu es malade, tu dois manger, tu dois PRENDRE DES FORCES”, ou “tu es fatigué, mange et ça va repartir”… autant de croyances qui ignorent les processus en cours lors de la mise au repos du système digestif.

Il faut savoir que notre digestion nécessite, suivant le repas et les aliments ingérés, 30 à 60% de notre énergie totale. 30 à 60% ! Imaginez ce que votre corps, votre esprit même, pourrait entreprendre s’il récupérait une grande partie de ses efforts impliqués ?

Pour fournir une image simple de ce qui se déroule, imaginez que votre système nerveux autonome (régi de façon involontaire) est divisé en 2 branches :

  • le système nerveux (para)sympathique (votre frein),
  • et le système nerveux (ortho)sympathique (votre accélérateur).

Quand vous fuyez un tigre dans la jungle, vous êtes en orthosympathique, c’est-à-dire que votre rythme cardiaque est à son maximum. Votre sang circule massivement et rapidement, la pression artérielle augmente, vous êtes en constriction et sous adrénaline. Vous avez besoin de tout votre potentiel et vos capacités, donc de l’énergie décuplée en un temps record. Et savez-vous quelle partie de votre corps ne fonctionne pas en orthosympathique ? Votre système digestif ! Il se met au repos parce qu’il est trop consommateur d’énergie.

Aujourd’hui, nous ne fuyons plus vraiment de prédateurs, mais le stress chronique dont nous pouvons souffrir met à mal notre état de bien-être, de ressourcement et de récupération. Un séjour de cure de jeûne offre ce cadre, en pleine nature pour nous relier aux conditions qui favorise la bonne santé.

Bien être en pleine nature

Pourquoi jeûne-t-on ?

Cette technique, cet art de vivre, semblait réservée à des pratiques religieuses et/ou spirituelles. Il est évident que nous sommes des êtres complets et que tout acte impacte l’ensemble des parties du corps : physiques, mentales, émotionnelles et énergétiques.

On peut jeûner pour autant de raisons qu’il y a d’individus, par exemple :

  • pour retrouver davantage d’énergie,
  • pour avoir un meilleur mental et éclaircir ses pensées (je vous invite à lire notre article sur le microbiote notamment),
  • pour obtenir un corps plus jeune, régénéré (la peau change et le manifeste assez rapidement),
  • pour avoir un impact positif sur de nombreuses pathologies.

Bien que génétiquement programmé pour supporter le manque, notre mental civilisé, croulant sous l’abondance, ne l’entend pas ainsi.

Ce qui est intéressant puisqu’il existe plusieurs façons de mettre son système « en jachère », en fonction des peurs et/ou des limites physiologiques de chacun.

Concrètement, pour constater l’effet bénéfique du jeûne, il est important de ne consommer que 450Kcal par jour, dont moins de la moitié consacrée aux glucides.

Le jeûne intermittent, le jeûne hydrique pur, le jeûne Büchinger, la cure végétale (en frugalité), la cure de jus (à l’extracteur, sans fibres et sans processus digestif), la monodiète, etc.

Chacune de ces pratiques mérite une explication approfondie, c’est pourquoi nous avons consacré un article à toutes les cures que nous proposons :

tisane cure jeûne thé au launay

Les “inconvénients” du jeûne

Étant donné nos modes de vie et nos habitudes de consommation, le jeûne peut représenter une étape difficile pour le corps et/ou l’esprit.

La difficulté peut être psycho-émotionnelle, (bien que cette pratique ne se fait pas sans désir ni volonté !), mais aussi, et surtout, relative aux crises dites curatives.

Ces crises sont des mécanismes réactionnels engendrés par la mise en place d’un nouveau système physiologique d’autonutrition et de nettoyage. C’est comme si vous fonctionniez à l’essence, et que vous vous retrouviez en fonctionnement diesel.

On rencontre donc diverses manifestations qui varient en fonction des individus, telles que

  • la fatigue,
  • les vertiges,
  • les crampes,
  • les céphalées,
  • la recrudescence des douleurs,
  • des éruptions cutanées,
  • des “coups de barre”,
  • des douleurs abdominales,
  • des gaz

Ces manifestations ne sont que des étapes qui révèlent un vrai changement au sein du corps. Elles laisseront rapidement leur place au mieux-être et l’apaisement généralisé. Les crises extériorisées peuvent être atténuées grâce à des outils simples, comme une belle descente alimentaire, qui prépare le corps en douceur. Les nettoyages intestinaux et/ou coloniques amélioreront l’état interne général entraînant un labeur moins dur et donc moins manifeste, avec notamment l’hydrothérapie du côlon ! La prise de psyllium pour réaliser un “balai intestinal’ et aider le corps par anticipation dans son travail de “détoxination” accompagnera aussi l’entrée en cure de jeûne.

Quoi de mieux qu’un séjour entouré et accompagné de naturopathes bienveillants pour expérimenter la cure de jeûne ?

Être accompagné lors d’un séjour en cure jeûne :

L’objectif étant de développer votre énergie vitale, et permettre une régénération, pour atteindre un mieux-être, des soins et accompagnements sont proposés en séjour !

Le jeûne dans ces conditions devient un pur moment pour soi, entouré d’un groupe aux envies communes, enrichi d’une diversité de thérapeutes et de curistes.

Les soins sont variés et appropriés à chaque personnalité et aux besoins propres à chacun. En passant par l’hydrothérapie, sur place, offrant confort et sécurité intérieure pour aborder un travail en douceur, efficace et en profondeur ; des randonnées bienfaisantes, baignées de sylvothérapie et de Nature, de massages, d’Apithérapie, d’échanges, de découvertes, de conférences, et de repos complet !

Et si on se ressourçait ?

se ressourcer dans la nature

 

 

 

 

 

 

 

 

PARTAGER

VOTRE NEWSLETTER

La feuille du Launay

Recevez tous les mois nos conseils autour de la naturopathie, du bien-être et du développement personnel !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.