loader image

Alimentation Vivante

Art de vivre

Émotion & Respiration

Mouvement

Nature & Écologie

Accueil > Le Cahier > Emotion & Respiration > Les astuces anti-déprime pour bien passer l’hiver

Les astuces anti-déprime pour bien passer l’hiver

} 09 février 2022
Avec la saison hivernale, le froid et les journées qui se raccourcissent et c'est la déprime : comment faire le plein d'énergie ? nos conseils anti-déprime !
anti dérpime_passer l'hiver_naturopathie

La saison hivernale est propice pour beaucoup à une énergie diminuée, accompagnée le plus souvent d’un moral « dans les chaussettes ». Les températures sont en chute, les journées sont de plus en plus courtes, les activités extérieures diminuent et le stress des fêtes de fin d’année augmente. Autant de paramètres qui favorisent une chute du moral et engendrent un terrain favorable à la déprime. Dans cet article, nous vous dévoilons nos précieux conseils pour vous aider à traverser l’hiver en pleine santé physique et morale grâce à des astuces naturelles.

Sommaire

  • Miser sur le vivant
  • Pratiquer une activité physique
  • Les conseils des naturopathes

 

Si nous respections nos rythmes circadiens, et si nous étions à l’écoute de notre nature, la plupart d’entre nous, humains, procèderions comme tous les mammifères de la planète à une mise en « standby » complète de notre corps pendant l’hiver : dormir, hiberner, mettre tout notre système au repos.

Au lieu de cela, nous vivons à un rythme intensif de travail, de préparation des fêtes, de manque de sommeil, de repas copieux et nombreux, luttant de surcroît face aux pathologies hivernales qui se régalent de terrains si fragilisés par leur mode de vie.

Nous sortons de l’hiver épuisés et le traversons souvent, pour beaucoup, malades.

Il est difficile, voire impossible de changer un système, un monde et l’environnement extérieur. Mais si nous nous occupions justement déjà de nous changer nous-même, chacun, individuellement, pour se sentir mieux avec soi, donc mieux avec l’autre, et ainsi de suite. Nous serions contagieux de joie, de santé et de bien-être.

« Soyons le changement que l’on veut voir dans ce monde » disait GANDHI.

La vie engendre la vie

La nature, si on l’écoute, nous souffle quotidiennement ce qui est bon pour nous. En cette période de calme, de repos et d’introspection, reprenons une alimentation saine, locale et vivante !

L’alimentation vivante comprend des aliments frais, biologiques et crus. Durant les froids d’hiver, la frilosité étant plus manifeste, le cru sera amené différemment pour tous, et dans une moindre quantité que le chaud réconfortant. On peut toutefois manger chaud…mais cru.

Les fruits de saison sont majoritairement des agrumes, ce qui nous arrange ici, du fait de leur richesse en vitamine C et en flavonoïdes qui vont permettre à nos défenses naturelles de se renforcer. Tous les légumes de cette saison vont nourrir notre système en profondeur, vont renouveler notre organisme au niveau cellulaire, apporter leur lot de vitamines, minéraux et oligo-éléments. On pourra citer, de façon non-exhaustive, les choux, l’ail, les oignons, les carottes, les pommes de terre (un alicament, qui soigne quand elle est cuite avec sa peau, à la vapeur douce). Il y a le fenouil, les courges…Tous disposent de vertus non négligeables pour passer la saison en tranquillité digestive, et donc psycho-émotionnelle.

Une alimentation saine, riche et variée met notre corps en santé, et cela se ressent dans notre état général au quotidien.

Les supers-aliments seront à ajouter en cas de grandes fatigues : Le Miso, les légumes lactofermentés, le kéfir de fruits, la levure de bière, la spiruline en paillettes, les graines germées peuvent être utilisés occasionnellement (la saison la plus propice étant le printemps).

miso_super aliment_cure végétale_hiver

Pratiquer l’exercice physique

On peut avoir une tendance plus grande à rester sédentaire, au chaud, entre nos murs, au travail, et chez nous. Aussi difficile que cela puisse paraître, octroyez-vous un grand bol d’air frais dehors, au contact de la nature c’est encore mieux. Marchez, bougez votre corps, il vous remerciera et effectuera ainsi son travail comme il se doit. Cela améliorera votre humeur, apportera calme et détente, vous profiterez de la luminosité, même si le ciel est couvert, vos cellules pourront s’oxygéner profondément et ainsi votre digestion et votre immunité s’en porteront bien.

Et n’oublions jamais que « le muscle est le contrepoids du nerf », Edmond Desbonnet.

Le sommeil et son importance vitale

On profite de cet espace transitoire entre la descente automnale en douceur et le réveil de la sève au printemps, pour dormir ! On se couche le plus tôt possible selon les possibilités de chacun. Sachez que chaque heure dormi avant minuit compte double en termes de récupération. On optimise cette phase de ressourcement, de régénération, de tri de la toxémie accumulée en journée… Vous serez ainsi plus armé émotionnellement face au climat changé et aux journées écourtées.

On métabolise naturellement sa mélatonine en limitant écran et lumière puissante quand la nuit tombe dehors. Lions nos rythmes au plus proche de ceux de la nature pour minimiser les effets néfastes de l’hiver.

sommeil_hiver_santé

Les petites astuces du naturopathe

Voici des clefs applicables par tous, au quotidien !

On mise sur la vitamine D, je vous invite à lire notre article sur la luminothérapie et ses bienfaits. La vitamine D vous sera tout d’abord apportée par le soleil, que l’on prendra au maximum lorsqu’il pointera son nez. Il suffit de 17 minutes de peau exposée (autant de zones possibles), sans lunettes de soleil et sans crème pour fabriquer et métaboliser la vitamine D via son cholestérol.

Les sources alimentaires sont les poissons gras, le jaune d’œuf, les champignons tels que les pleurotes ou le shiitaké…

On veillera à consommer des Omégas 3, et EPA/DHA, acides gras à chaînes courtes et acides gras à chaînes longues, pour nourrir notre système nerveux, entre autres nombreuses vertus. Vous les trouverez dans les huiles vierges de 1ère pression à froid, telles que l’huile de lin, de cameline, de noix et/ou de chanvre. On les consommera toujours CRUES.

Les sources animales : les sardines et/ou maquereaux, de petits poissons gras, en fin de chaîne alimentaire et donc moins intoxiqués au mercure.

On augmentera l’apport d’aliments riches en vitamine du groupe B, avec des supers-aliments comme la levure de bière, le germe de blé… Les autres sources étant: les céréales, le pain complet, le jaune d’œuf, le poisson, la volaille, les grains et graines entiers….

Le petit bonus, approprié en cette période, c’est d’avoir avec soi un petit flacon d’huile essentielle de mandarine, qui saura vous accompagner de par ses vertus olfactives et cutanées anti-déprime forte, (et même anti-dépressive dans les cas plus importants). On peut la sentir, elle agira déjà, si le coup de blues est plus lourd à traverser, on met dans huile végétale quelques gouttes que l’on dispose ensuite, avec l’aide d’une autre personne, tout le long de sa colonne vertébrale.

En naturopathie, et au Château du Launay, nous disposons d’innombrables atouts santé pour vous accompagner au mieux, et de façon personnalisée tout au long de l’année. Vous trouverez ici une liste non-exhaustive mais qui peut vous donner l’envie d’en découvrir plus sur l’art de mieux vivre en soi, et avec soi.

huile essentielle_vitalité_anti déprime_hiver

PARTAGER

VOTRE NEWSLETTER

La feuille du Launay

Recevez tous les mois nos conseils autour de la naturopathie, du bien-être et du développement personnel !

2 Commentaires

  1. Lossec Ghislaine

    Merci Carole pour ce clin d’œil aux idées d orientations printanières. Hâte de te retrouver au Launay dès que possible
    Bien à toi
    Ghislaine Lossec

    Réponse
    • Chateau Du Launay

      Ghislaine, ce sera toujours un plaisir de vous accueillir dans notre havre de paix.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.