loader image

Alimentation Vivante

Art de vivre

Émotion & Respiration

Mouvement

Nature & Écologie

Accueil > Le Cahier > Art de vivre > Prévenir les allergies avec des méthodes naturelles.

Prévenir les allergies avec des méthodes naturelles.

} 06 avril 2022
Face à la croissance du nombre d’allergies chez les individus de tous âges, nous vous dévoilons quelques astuces pour prévenir leur arrivée.
allergies_se soigner par les plantes_naturopathie

FOCUS SUR LES ALLERGIES ET LEURS VÉRITABLES CAUSES 

DE QUOI PARLONS-NOUS ?

Lorsque l’on parle d’allergies, nous évoquons les réactions « inadaptées » du système immunitaire à la rencontre d’éléments étrangers. Parfois, la réponse pour éliminer ses agents considérés comme des intrus est si violente qu’elle nécessite une intervention médicale d’urgence.

Aujourd’hui, nous assistons à une croissance massive du nombre de personnes souffrant d’allergies, parfois à leur propre environnement naturel. On estime qu’il y aurait 2,5 millions de personnes asthmatiques et 10 à 20% souffrant de rhinites allergiques.

Quelles sont les causes de ces changements ? La nature nous aurait-elle conçus inadaptés à une vie dans son environnement ?

On remarque également qu’il y a de plus en plus d’enfants dits « allergiques », et cela de plus en plus jeunes.

Selon les préceptes d’Hippocrate : « cherchez la cause et supprimez-la. Puis cherchez la cause de la cause et supprimez-la. Puis cherchez la cause de la cause de la cause et supprimez-la. » Dans cet article, nous vous proposons de tenter de comprendre les origines de toutes ces allergies, comme le suggérait Hippocrate.

ALLERGIES = INTOLÉRANCES ?

On distingue trois groupes d’allergies comprenant :

  • Les allergies de contact, 
  • Les allergies aériennes 
  • Et les allergies alimentaires.

Ce sont les deux dernières qui nous préoccupent principalement.

Faisons bien la différence entre :

  • Les allergies, qui désignent plutôt une réaction immunitaire et inflammatoire, vive et aiguë. Le contact alimentaire pouvant entraîner des manifestations respiratoires, cutanées ou digestives. Dans les cas les plus graves, l’allergie peut être dangereuse et nécessiter une intervention d’urgence (risques de choc anaphylactique ou d’œdème de Quincke obstruant les voies respiratoires…)
  • Les intolérances, qui entraînent, le plus souvent des symptômes digestifs (dysbiose) comme des ballonnements, des gaz, des troubles du transit ou des douleurs. Selon la médecine conventionnelle, il s’agirait de déficience enzymatique. Pour les naturopathes (et en fonction des aliments), la source non biologique est plutôt évoquée.
  • La maladie Cœliaque mérite une évocation à part entière puisqu’il s’agit ici d’une pathologie auto-immune. L’ingestion de gluten est mise en cause, provoquant une réaction inflammatoire et immunitaire, altérant la qualité des villosités intestinales et des entérocytes (cellules de l’intestin).

Il est important de noter que la naturopathie axe son travail sur le rééquilibrage général de l’hygiène de vie, afin de régénérer le micro-biote intestinal et tout cet espace de digestion, d’assimilation.

En effet, il faut comprendre que le ventre est comme un gruyère. Il laisse passer dans le sang des macromolécules, qui n’ont rien à y faire, informant le système immunitaire de la présence d’intrus. À partir de là, l’organisme s’emballe et répond comme il peut à la situation. L’aliment incriminé est souvent cause et conséquence, responsable et déclencheur.

allergie de contact_soin naturopathique

LES OUTILS NATUROPATHIQUES

Le premier outil est le même que celui préconisé par Hippocrate en son temps « Que ton aliment soit ton premier médicament ». Ici, nous travaillerons une alimentation hypotoxique, la plus simple et la moins transformée possible. On axe ainsi l’alimentation sur le végétal qui regorge de ressources et de bienfaits.

Ensuite, on veille à prendre soin du microbiote, pour régénérer cette précieuse flore, qui souffre souvent dans ces cas d’hyperméabilité intestinale. On doit donc réguler son transit et s’intéresser à l’élimination, pour ensuite assainir le milieu et lui rendre son rôle de barrière protectrice naturelle.

Au Château du Launay, et en naturopathie, il existe différents outils en ce sens. Nous évoquerons l’hydrothérapie du côlon, les cures et les monodiètes saisonnières… Les intestins et le foie joueront un rôle clé dans ce rééquilibrage. 

Dans le cas de pathologies chroniques dites « de civilisation », il faut veiller à soutenir les glandes surrénales. Il s’agit de deux petites glandes, situées au-dessus de nos reins, qui participent à la production de cortisol et d’adrénaline. Le cortisol nous intéresse puisque chaque crise est précédée d’un abaissement de son taux.

En lien avec tous ces organes et systèmes, nous disposons déjà de quelques outils.

  • La vitamine C, sous sa forme Lévogyre et donc naturelle, la vitamine B5 (qui stimule les glandes surrénales) et bien d’autres.
  • Le système nerveux doit également être considéré, car il doit être nourri en profondeur pour éviter toute aggravation des réactions allergiques, en raison du stress par exemple. On veillera donc à la qualité du sommeil, aux temps de détente et de relaxation, à l’exercice physique, sans excès, aux massages, au Yoga…
  • L’oxygénation cellulaire est indispensable, car le terrain est acidifié en cas d’allergie. On peut s’oxygéner en bord de mer, à la montagne… Si vous êtes en cure au Château du Launay, pensez au bol d’air Jacquier. On peut drainer les acides et les toxines par les reins et la peau, boire une eau pure, pratiquer le hammam ou le sauna pour optimiser toute la réorganisation systémique.

s'ocygéner en bord de mer_respirer_bol d'air jacquier_soigner ses allergies

Il existe un panel d’anti-allergiques généraux, offerts par Mère Nature. On les retrouve par exemple dans tous les anti-oxydants (vitamine C et E, bioflavonoïdes…), les réensemencements intestinaux, les A.G polyinsaturés, la silice, les algues vertes d’eau douce riches en chlorophylle magnésienne, toutes les plantes hépatiques, et plus encore. 

Concrètement, plus on mange bien, végétal et vivant, plus on évite les carences en vitamines et minéraux.

Les anti-allergiques spécifiques, travailleront sur les symptômes et non sur le terrain, pour un confort de vie et une aide accompagnatrice sur le long terme. On pense aux champignons, comme le Reishi, l’ortie, la quercétine, la L-glutathion, les enzymes digestives, les oméga 3, l’huile de nigelle, les vitamines du groupe B, notamment la B12.

La plupart de ces outils, plantes et techniques, sont à expérimenter sur place, au Château du Launay, accompagnés par des professionnels. Vous rentrerez chez vous avec une multitude de clés pour enrichir votre quotidien et les prérequis qui font la pleine santé.

naturopathie_naturopathy_allergie_soin par les plantes

PARTAGER

VOTRE NEWSLETTER

La feuille du Launay

Recevez tous les mois nos conseils autour de la naturopathie, du bien-être et du développement personnel !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.