JEÛNE

Une expérience unique, lumineuse…

Le jeûne hydrique n’est composé que de liquide pour un apport calorique très faible, de l’ordre de 250 calories par jour. C’est pourquoi il est recommandé de préparer un jeûne en amont et d’être suivi pendant et après par une équipe de professionnels de la santé compétents et familiers avec la pratique du jeûne.

Au Château du Launay, vous commencez toujours par réaliser un bilan de vitalité en consultation avec l’un de nos naturopathes afin d’évaluer votre force vitale, vérifier vos capacités émonctorielles et mettre en place un parcours personnalisé si besoin est. Tout au long de la semaine, vous êtes accompagné par un naturopathe et un sophrologue et avez accès à des soins complémentaires particulièrement adaptés aux jeûneurs.

Au menu : tisanes, jus de légumes et fruits frais dilués, bouillons. Il est essentiel de boire une grande quantité d’eau (2 à 3 litres par jour) afin de stimuler tous les processus naturels d’élimination, notamment au niveau intestinal.

Le + du Château du Launay : une prise en charge alimentaire, physique, ainsi qu’émotionnelle (via la sophrologie caycédienne, une méthode de relaxation dynamique basée sur la respiration, des mouvements corporels doux et de la visualisation positive). Ce dernier volet est trop souvent occulté et pourtant indispensable lors d’une pratique de jeûne qui peut avoir pour effet une évacuation de différentes émotions refoulées.

En savoir plus sur la pratique du jeûne :

Depuis toujours, le jeûne est pratiqué de manière spontanée chez l’humain et l’animal lorsqu’il est affaibli par une maladie. C’est une technique qui rééquilibre le métabolisme et mobilise les forces de régénération propres du corps et de l’esprit.

Si en France, cette pratique est encore trop méconnue, il n’en a pas toujours été ainsi; en effet de nombreuses médecines traditionnelles l’ont utilisée et l’utilisent encore comme médication préventive ou curative, c’est notamment le cas chez nos voisins allemands ou russes.

Récemment, une étude de l’université d’Harvard a prouvé que le jeûne intermittent permettrait de « vieillir en santé », en accroissant la longévité et maintenant la jeunesse. En des termes plus scientifiques, il s’agit du déclin de la mitochondrie (capacité cellulaire à produire de l’énergie) qui est en cause dans le vieillissement et que des jeûnes réguliers aident à maintenir. D’autres études ont évalué les effets du jeûne sur le métabolisme et corroborent son impact positif sur la santé : augmentation de la sécrétion de l’hormone de croissance, perte de poids notamment au niveau de la masse grasse et réduction du risque de diabète de type 2, amélioration des performances intellectuelles.

Dans la pratique, les jeûneurs notent un embellissement de la peau, une vitalité accrue, une concentration renforcée, un calme intérieur.